Quelles sont les différences entre un casque audio ouvert et fermé ?

Les fabricants de produits high-tech rivalisent d’ingéniosité pour satisfaire une clientèle de plus en plus exigeante. Vous souhaitez acheter le casque audio idéal pour écouter de la musique en toute sérénité ? Voici quelques informations qui pourraient vous intéresser :

Les casques audio ouverts en quelques lignes

Ces types de casques ont une conception un peu particulière, dans le sens où ils ont un dos perforé permettant au son et à l’air de circuler librement à travers l’oreillette. Ce qui leur permet, par la même occasion, d’obtenir une acoustique plus naturelle que celle obtenue avec les casques fermés. Cette configuration est un atout considérable puisqu’elle modifie totalement l’expérience d’écoute de l’utilisateur. Ainsi, au lieu d’obtenir un son isolé, avec un casque ouvert, vous allez avoir un son net, comme lorsque vous assistez à un concert en live, incluant au passage le bruit environnant. Cela peut paraître absurde, mais de nombreux professionnels recherchent cette sensation « brute » qui va leur permettre de décupler leur créativité, et de réaliser des œuvres originales destinées à un public toujours friand de nouvelles sensations. 

En revanche, cette catégorie de casque possède aussi ses inconvénients, notamment sur le plan technique et pratique, car son usage est peu recommandé dans certains endroits (le son pouvant être entendu par les personnes qui vous entourent). Pour les puristes, le casque ouvert est même à proscrire, car la qualité du son qu’il procure laisse à désirer (fréquence trop propagée).

Le premier casque ouvert, dénommé HD 414, voit le jour à la fin des années soixante, plus précisément en 1968, et est produit par la marque allemande Sennheiser afin de répondre aux nombreuses demandes des acteurs de l’industrie musicale et audiovisuelle de l’époque. Ce modèle se caractérisait par son design élégant et sobre, son confort, son prix abordable, et par une qualité sonore jamais obtenue auparavant.

Les casques fermés : généralité, historique, avantages et inconvénients

La forme des écouteurs fermés a été soigneusement étudiée afin d’empêcher toute fuite sonore. Ce type de casque est très sollicité par la majorité des utilisateurs actuels (musiciens, professionnels du son, gamers professionnels, personnels de laboratoire, etc.), puisqu’ils peuvent être utilisés n’importe où, et leur système d’isolation s’avère extrêmement efficace.

Quelques modèles primitifs, au design classique et aux performances assez moyennes ont déjà été lancés sur le marché avant la Deuxième Guerre mondiale, mais ils étaient essentiellement utilisés par les militaires, les stations de radio, et les grands studios d’enregistrement de l’époque. Par contre, le premier vrai casque audio fermé moderne fut le SP/3 (produisant un son stéréo) inventé par la marque Koss en 1958. 

Les casques fermés se distinguent généralement par la puissance de leurs basses et par l’intégration d’un système de suppression de bruit active, permettant à l’utilisateur d’obtenir un son clair et net. De plus, ces appareils sont de plus en plus évolués grâce à l’intégration des technologies infrarouges et Bluetooth qui permettent à l’appareil de fonctionner loin de l’émetteur (pour les casques sans fil) tout en offrant une qualité de son améliorée (sans distorsion).

Comment bien distinguer la sonorité de chaque casque ?

Cela a déjà été évoqué à demi-mot dans les paragraphes précédents, mais ici, nous allons essayer de rentrer un peu plus dans les détails :

Casque ouvert

Ce type d’appareil produit une sonorité élargie en partie causée par le flux d’air, rendant vos oreilles plus sensibles à la tonalité, aux différentes notes, etc. Ceci s’explique notamment par le fait que les parois ouvertes permettent au son de circuler librement, et de rebondir facilement, créant par la même occasion une espèce d’effet 3D qui élargit le champ acoustique. Des modèles comme le Sennheiser HD 560S, l’Audio-Technica  ATH-ADX5000, ou encore le Sendy Audi Peacock font partie des produits les plus vendus sur le marché à l’heure actuelle.

Casque fermé 

La différence est flagrante, car grâce à la forme des écouteurs et à la présence d’un système d’isolation phonique, les bruits extérieurs et les imperfections sonores seront respectivement (et rapidement) isolés et rectifiées autant que possible. Cet appareil génère également plus de basses et confère plus de profondeur au médium et aux aigus. Facile à transporter et à ranger, c’est le genre de casque le plus utilisé dans les studios de mixage, dans les studios de radio où lors des reportages en plein air. Il faut souligner que pour un casque fermé, la qualité de l’isolation acoustique est essentiellement assurée par sa structure fermée, puisque la suppression active des bruits n’est qu’une option parmi tant d’autres.

Parmi les modèles récents les plus prisés figurent le Sony MDR-1A , le Denon AH-D7200 ou le Sennheiser HD 280 Pro MKII.

Les facteurs à prendre en compte avant d’acheter un casque audio

Le prix

Avant même de choisir le modèle qui vous plaît, déterminez votre budget ! C’est très important, car les appareils sont variés, et les prix varient souvent en fonction de la qualité du produit, ou de la marque. Comme tous les matériels high-tech, les écouteurs se subdivisent également en 3 catégories : les entrées de gamme, les milieux de gamme et les hauts de gamme. Par conséquent, et comme le veut la logique marketing, plus on monte en gamme, plus le produit prend de la valeur ! En général, un casque ouvert basique coûte entre 10 € à 50 € (surtout les modèles pour enfants), tandis que les modèles les plus perfectionnés peuvent valoir entre 450 € à 1000 € (voire plus selon la marque). Quant aux casques fermés, ils coûtent un peu plus chers, dans la mesure où ils sont un peu plus sophistiqués : entre 45€ et 150 € pour les entrées et milieux de gamme, tandis que les modèles dédiés aux professionnels sont souvent proposés entre 1000 € et 1500 €.

La configuration

Les gens ont tendance à penser que le design est un détail qui a peu d’importance, mais au contraire, c’est un élément qui peut influencer les décisions d’achat des consommateurs. Sachez que dans la plupart des cas, les casques ouverts disposent d’une caisse de résonance, partiellement ou entièrement percée (comme une grille d’aération). Les casques fermés, quant à eux, sont équipés de coques totalement closes.

Par ailleurs, vous pourrez aussi être amené à choisir entre deux typologies d’écouteurs bien distinctes : le supra-aural et le circum-auriculaire. Le premier modèle se pose directement sur le cartilage de l’oreille (avec un rendement sonore moins impressionnant), tandis que le deuxième englobe l’intégralité de l’oreille, procurant plus de confort et offrant un meilleur système d’isolation phonique.

Maintenant que vous connaissez le béaba des casques audio, vous pouvez faire vos achats en toute sérénité. Toutefois, demandez toujours conseil auprès du vendeur, ou utilisez un comparateur (pour les achats en ligne) afin d’éviter les mauvaises surprises au déballage du produit.

Autres articles intéressants